ARCHINATURE

 

 " J'orchestre les Arts, la Nature, les Sciences pour harmoniser vos sens"

 

Nous évoluons dans un univers de formes qui suit le dialogue entre les mathématiques, les proportions et la nature. La nature - comme la plupart des célèbres proportions en Architecture sont générées par la série de Fibonacci et le nombre d’or. Par conséquent, l’homme partage avec l’ensemble des caractéristiques de la Nature la notion d’équilibre, définit comme objectif ultime. Mais l’état préféré de l’homme pensant à l’heure actuelle est le déséquilibre urbain et environnemental.

 

A partir de cette affirmation, les villes peuvent être considérées comme des organismes vivants, développés à travers le lien intime entre architecture de la Nature et Architecture de l’Homme. Différents systèmes de motifs, de formes à différentes échelles encadrent notre contexte spatial et redéfinissent en permanence la notion de contenu et de contenant dans notre environnement.

Notre corps entretien un dialogue permanent avec l'ordonnance de la proportion "Fibonnaccienne". Une harmonie naturelle manifeste existe comme le souligne l'homme de vitruve. Ainsi l'architecture, l'ordonnance du plein et du vide du monde bâti devrait constituer le prolongement spatial naturelle et ordinaire de la nature et du corps humain, lui offrant un espace au proportions repondant à sa configuration.

 

Les œuvres d'art tendent à observer différents phénomènes tels que, d'une part, la cicatrice urbaine sur la nature et, d'autre part, l'apprivoisement de la nature par l'Homme. Elle permettent d’illustrer la vive réaction de la nature dans sa forme verticale et horizontale concernant notre colonisation urbaine et architectural , impact majeur sur notre environnement du 21ème siècle.

 

«Partout où il y a interaction entre un lieu, un temps et une dépense d'énergie, il y a du rythme» (H. Lefebvre 2004, 15)

Copyright © 2016-2020 by Marc Brousse

all rights reserved