TANGERE - TOUCHé

" Folie du sage ou sagesse du fou, j'étouffe la maladresse de l'amour "

Les féminicides constituent un fléau dévoilant une fragilité de notre société déployant de plus en plus d’actes révélant la faiblesse de l'homme dans le dialogue qu'il entretien entre pulsions, possession, domination. Cette trinité lui faisant trop souvent perdre la raison, oubliant l'essence de l'union.

 

Voulant essayer de lutter contre les violences faites aux femmes à mon échelle, j’ai réfléchi à comment je pouvais réveiller la conscience citoyenne sur cette problématique qui ne devrait pas exister dans notre société actuelle. C’est ainsi qu’est né le projet “La vie sans toi”.

Une série d’œuvres qui représentent des postures corporelles de femmes et d'hommes exprimant une émotion liée au premier comme au dernier instant ; la détresse, le supplie, l’agonie, la désolation, l'effroi, la rencontre, la joie, le désir, ou encore l'allégresse.

Le tissu de l’organisme, l’épiderme, est matérialisé par un tissu urbain permettant d’évoquer la position de la femme dans la cité établie comme « la maison des hommes ». De plus il apparait que les violences humaines sont souvent liées à un individualisme urbain excessif. Le bout des doigts sur chaque œuvre est effacé, détaché, d’un blanc évoquant la disparition de l'âme, de son identité, de son empreinte.

 

Une œuvre à chaque émoi naîtra pour révéler cette faiblesse du soi, accompagné d'un poème instant dont certains sont écris par premiersjets.